apt-get --purge screams

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 30 avril 2006

Dernier billet...

... depuis cet appartement ;)

D'accord, c'est mal de jouer avec vos nerfs, mais même maribe a fait le coup avec son changement d'hébergeur :p

En effet, dans exactement 6 heures et 18 minutes, ma ligne téléphonique à Antony devrait être coupée pour cause de déménagement. Déménagement de mon coloc'... mais aussi de moi :)

Vendredi dernier a été une journée "parfaite".

  • J'ai bouclé mon projet de dot net avec 62h d'avance, ce qui constitue un record sans précédent.
  • Ma fée a réussi sa MSP en MAPA et de quelle façon! 19,33/20 cela constitue une bonne note pour vous? Son record est donc établi en dernière année d'infirmière :)
  • L'après-midi nous avons visité un appartement à Colombes (nord ouest de Paris) et... Nous sommes tombés sous le charme! Malheureusement cet appartement était déjà "promis" à un homme qui a déjà constitué un dossier, mais auquel il manquait des pièces. Injoignables depuis deux semaines, la propriétaire a décidé de reprendre à tout hasard les visites de son bien. À la fin de la visite, nous voyant emballés, elle nous accompagne à l'agence qui gère son dossier.

" - Alors, des nouvelles du dossier X?"
" - Oui, il a appelé tout à l'heure..."
(je blêmie...)
" - ... pour dire qu'il abandonnait cette possibilité."
(je danse une gigue intérieure!)

La chargée d'agence déchire sous nos yeux le dossier précédent. Nous discutons de notre situtation, le courant passe bien entre ma fée, moi, la responsable d'agence et la propriétaire: elles nous font confiance et arrêtent les visites jusqu'à mardi, où je m'engage à amener les pièces de mon dossier pour le bail.

Je vous décrirai bientôt ce petit nid douillet où moi et ma fée allons commencer (nous l'espérons très fort! :)) notre vie commune. Mais pour l'instant, je vais lui laisser ces dernières heures de connexions au réseau ;)

À bientôt, même URL, même pomme! :D

vendredi 28 avril 2006

18 jours de silence, en vrac

Désolé pour le silence, la vie m'a reservé bien des surprises en quinze jours.

  • J'ai rendu un projet de J2EE, réalisé en 3 jours au lieu de 30, et qui contre toute attente semble être l'un des plus aboutis et fonctionnel de la promo. Hallucinant.
  • Mes recherches pour un premier emploi accélèrent aussi. Je ne m'attendais pas à ce qu'on réclame autant des personnes de mon profil. Déjà deux voir trois entreprises très intéressantes et intéressées.
  • Mon coloc mets les voiles trois mois plus tôt que prévus, on lui en veut pas mais bon... Ca nous mets tous dans la merde.
  • Du coup moi aussi je mets les voiles, après avoir corriger les problèmes de communication administrative de mon coloc (décidement, faut pas le laisser au contact d'un client, s'il parle comme il rédige...)
  • Mon prochain appart (maison?) sera au nord-ouest de Paris, certainement Colombes ou Bois-Colombes. Et comme c'était dans l'air depuis longtemps, ce sera avec ma fée ;)
  • Ma fée passe son avant dernière MSP en ce moment même. Je pense même que cela devrait être terminé. Je ne l'ai jamais vu aussi nerveuse. Certainement l'effet "je vois le bout du chemin" qui agit, comme pour moi.
  • Je viens de terminer ma part de travail sur le projet de dot net avec douze heures d'avance. Ce qui pour mon école représente un quasi exploit. Le pire c'est que tout fonctionne et que je suis fier de mon travail (ce qui n'est pas banal).
  • En même temps, cet effort est motivé parce que je rentre à Cherbourg ce soir pour la pendaison de crémaillère de mon meilleur pote ainsi que son anniversaire et celui d'un autre ami ce WE (je ne sais toujours pas quand).
  • Mais avant cela il faut que j'aille visiter deux appartements avec ma fée, l'un avec un mec shooté au speed' et l'autre une petite mamy un peu précieuse mais apparement très sympathique.

Mon dieu mon dieu... Je dors quand? Ce week-end, ce sera sans ordi, j'ai besoin de repos...

PS: ah si... The last but not the least: Depuis le 18 avril, ma raison a pris le pas sur ma conscience et m'a fait retiré la bague que j'avais autour du coup: désormais, je ne porte plus rien me liant à Elle, même si j'en suis aujourd'hui parjure. Aujourd'hui mon coeur est placé entre les mains de ma fée.

lundi 10 avril 2006

Y'a des jours comme ça...

Comme beaucoup le disent, il y a "des jours où il ne faudrait pas se lever".

Et aujoud'hui, c'était *définitivement* l'un de ces jours.

Je vais encore me faire plaindre, donc ce qui n'aime pas les "myLife.com" peuvent passer leur chemin, je ne leur en voudrait pas. Pour comprendre, rien de mieux que de prendre par le menu:

6:00, ou quelque chose s'approchant. Je suis réveillé par un chien qui hurle à la mort. Je pense que c'est le voisin du dessus qui a offert un chien à ses gosses et qui supporte mal son nouveau domicile. Je tente de me rendormir. Pas moyen.

6:30, les hurlements ne s'arrêtent pas, cette fois je suis relativement bien réveillé et me dit que cela ressemble bien à la voix du chien de mes colocs. Je me lève et trouve le chien sur le lit en train de hurler, dans son délire psychotique d'abandon (sa maîtresse est partie pour deux semaines en vacances, mais quand même... 'faudrait qu'elle accepte que sa maîtresse n'est pas le monde dans sa globalité... Le chien se calme un peu, je me recouche.

9:30, le réveil sonne (je n'ai pas cours ce matin, autant en profiter...). Pas moyen de bouger avant 10:30 du lit, jolie fée oblige... Petit déj' devant un fansub, on se fraye un chemin vers la salle de bain: occupée. Bon Ok, d'habitude je ne suis pas là à cette heure là. Au même moment, coup de sonnette: mon coloc' débarque de son rendez-vous mais sans ses clefs: de passage sur Paris pour sa soeur hébergée chez nous pour faire une présentation à un séminaire sur la mucoviscidose est rentrée chez elle à Caen... avec le trousseau de clef. Passons. La salle de bain se libère, c'est mission impossible poru être prêt à 11:50, deadline de départ pour être en cours à l'heure à 13h. Ayant un entretien d'embauche à 17h, je suis contraint de me faire beau, comprendre me raser et enfiler le costume qui sort du pressing.

11:55, sortie de la douche, c'est mort pour mon train et je n'ai pas encore enfiler mon costume.

12:12, enfin prêt, mais c'est quand même raté pour le train de 12:15, je mets ma fée en retard pour prendre sa garde. Grmbl. Une fois au rez-de-chaussée, je m'aperçois que je ne suis pas coiffé argh, ce n'est pas très styl' pour un entretien... Je remonte me coiffer en vitesse. On redescend.

12:20, à 50m de la gare, je tâte mes poches et... m'aperçois que je n'ai pas mon portefeuille et donc pas mon titre de transport. Grmbl. Je me dépêche pour ne pas rater l'autre train. Cette fois c'est bon. Si on oublie que je vais arriver 30min en retard en cours et ma fée va arriver 15min en retard pour sa garde par ma faute.

13:25, à deux rues de l'école, je croise un collègue "Eh! Tu savais qu'on avait pas cours de management aujourd'hui? Ben maintenant tu le sais..." Mon dieu ça fait plaisir... Je rejoins mon coloc' dans l'école, la tête défaite. On décide de mettre les voiles: pas moyen de perdre 2h pour &h de maths (depuis l'école, il me fallait partir à 16h pour être à l'heure à mon rendez-vous, de l'autre coté de Paname.

13:40, gare du nord Avarie sur un train, retard de 15min sur toute la ligne. Non mais c'est pas bientôt fini?

14:45, home sweet home. J'enlève ma veste, me pose quelques secondes dans mon fauteuil, lit mes 42 mails en retard. Tient, j'ai faim. Je n'ai rien avalé depuis 11h, il est alors 15:10. Je vérifie par acquis de conscience les horaires des trains pour me rendre à mon entretien. Et là, c'est le drame©: là où hier la RATP me promettait un voyage en 1h20, me dis désormais 1h35, pas le temps de manger, juste le temps de me rhabiller et de partir vers la gare.

16:00, toujours dans le RER, coup de fil. (et attention, il faut réussir à suivre pour comprendre) "Bonjour monsieur bloom, Mme X de la société Y, nous avons un rendez-vous ce soir à 17h pour un entretien téléphonique, mais je peux pas finalement, on reporte à vendredi, ok?". Là j'ai failli hurler. Si seulement je ne m'en souvenais pas que c'était un entretien téléphonique, si seulement je ne l'avais pas marqué noir sur blanc dans mon compte-rendu de calling... grmbl.

Conclusion:

  • J'ai mis ma fée en retard, pour rien.
  • Je suis parti en cours, pour rien.
  • Je me suis coltiner les problèmes techniques de la RATP, pour rien.
  • J'ai accumulé 4h de train dans la journée, pour rien.
  • Je me suis traîné toute la journée en costume, pour rien.

Bref cette journée n'a servie à rien.

Edith vous signale que le petit bloom doit déplorer la perte des serveurs de l'école, l'empêchant de bosser depuis chez lui. C'est un peu bête, mais c'est un brin énervant ces journées où rien en va...

mardi 4 avril 2006

Y'a pas que moi finalement

Ces deux petits bouts de choux sont adorables.

Mais c'est vrai que je comprends Meuble quand il lit ça qu'il pense automagically à ça.

Des conseils? Ce n'est pas trop à moi d'en donner. Mais ce sera quelque chose de très simples: tous les deux, vous avez vécu des choses assez fortes. Il y a un certain temps, vous avez eu la conviction que l'herbe était plus verte dans le pré du voisin. Aujourd'hui, vous constatez que ce n'était que chimères et mirages.

Faites ce que votre coeur vous dit, tout simplement.

lundi 3 avril 2006

C'est bas...

... mais ça m'a fait rire :)

bloom dit :
puis c pas mal du tout: tu l'actives pour la page courante, et ca se désactive tout seul comme un grand une fois que tu changes de page
bliny dit :
faut relancer FF et j'ai pas envie de perdre tous les sites de cul^Vcoding que j'ai ouvert